En Chine, une cascade artificielle de 100 mètres a été lancée sur l’un des gratte-ciel.

Un pays qui aspire au leadership a besoin d’exemples solides et illustratifs de ses réalisations.

 

Qu’ils n’apportent même pas d’avantages matériels tangibles, comme une chute d’eau géante sur le gratte-ciel Liebian Building dans la ville chinoise de Guian. Mais cela plaît à l’œil et impressionne les touristes !

La hauteur à partir de laquelle l’eau tombe est de 108 m.Pour ce faire, une protection en verre a été équipée sur le 120e mur du bâtiment, un bâtiment de quatre étages avec des piscines et des stations de traitement a été placé en dessous et quatre pompes de 185 kW chacune ont été installées.

Ils pompent l’eau, puis la gravité fait tout. La cascade est conçue pour offrir à la fois un mur d’eau lisse visible de loin, une belle suspension en mousse par le dessous, et un effet miroir.

Il convient de noter que le bâtiment lui-même est opérationnel, l’eau tombe le long des fenêtres des bureaux, des centres d’affaires, des appartements et des magasins. Et cela n’interfère en aucune façon avec leurs habitants, car en raison du coût élevé de l’entretien, le jouet est allumé extrêmement rarement, à certains moments importants.

Le coût de fonctionnement des sédiments, le coût de l’électricité, commence à partir de 90 euros de l’heure. Mais l’eau doit également être nettoyée, collectée à partir de collecteurs de pluie, dépassée dans des réservoirs. Le système fonctionne par cycles de 10 à 20 minutes, de sorte que tout le monde ne peut pas voir la cascade artificielle.

La plupart des citadins ne voient aucun point dans la cascade. Oui, de manière spectaculaire, mais la première impression passe rapidement et la question se pose : pourquoi est-ce nécessaire ? Un tel coût et aucun avantage…

Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: